Erreur de la base de données WordPress : [Table 'wp_term_taxonomy' is marked as crashed and should be repaired]
SELECT t.*, tt.*, tr.object_id FROM wp_terms AS t INNER JOIN wp_term_taxonomy AS tt ON t.term_id = tt.term_id INNER JOIN wp_term_relationships AS tr ON tr.term_taxonomy_id = tt.term_taxonomy_id WHERE tt.taxonomy IN ('category', 'post_tag', 'post_format') AND tr.object_id IN (894) ORDER BY t.name ASC

A propos du modèle de fluidité de l’information – MFI – PowerDesigner 911

A propos du modèle de fluidité de l’information – MFI

Le Modèle de Fluidité de l’Information (MFI) fournit une vue globale du mouvement des informations dans une organisation. Il permet d’analyser et de spécifier l’origine et la destination de vos données et comment elles sont transformées en cours de route, en incluant les réplications ainsi que l’ETL. Le MFI de PowerAMC permet de modéliser et de documenter des processus ETL (Extract Transform and Load) et EII (Enterprise Information Integration) au sein d’un environnement graphique riche, pris en charge par des métadonnées sophistiquées.

En modélisant vos transformations dans PowerAMC, vous pouvez tirer parti des fonctionnalités de traçabilité et d’analyse d’impact.

Dans la plupart des entreprises, les informations sont stockées dans de multiples bases de données, entrepôts de données et applications. Une telle situation nécessite de pouvoir recombiner et transformer des données provenant des diverses sources dans de nouveaux formats afin d’assurer le suivi de la réplication ou pour d’autres usages.

ETL et EII sont deux technologies qui répondent à ce besoin :

  • ETL est un processus dans le domaine des entrepôts de données qui fait référence à trois fonctions séparées combinées en un seul et même outil de programmation :
    • Extract (extraction) lit les données dans un système source spécifié.
    • Transform (transformation) manipule les données extraites pour les convertir afin de les adapter à vos besoins.
    • Load (chargement) écrit les données résultantes dans une cible.
  • EII combine des données brutes en orchestrant et organisant des requêtes portant sur différents systèmes source sans agrégation préalable du contenu. Les données ne sont pas transférées de façon permanente à un nouvel emplacement.

Le MFI permet de modéliser et d’analyser les transformations de données dans des vues de haut niveau et des vues détaillées comme suit :

  • Diagramme de fluidité de l’information – diagramme de haut niveau, qui permet de modéliser une vue de haut niveau de vos transformations de données en spécifiant :
    • Sources d’entrée – Bases de données (MPD), documents XML (MSX), processus métiers (MPM), et fichiers plats tels que des fichiers .CSV et .XLS
    • Processus de transformation – c’est là que s’effectuent les transformations. Contient les diagrammes de transformation détaillés de niveau inférieur (voir dans le Sommaire de l’aide de PowerAMC le « Processus de transformation (MFI) »).
    • Sources de sortie – Bases de données (MPD), documents XML (MSX) et fichiers plats tels que des fichiers .CSV et .XLS
  • Diagramme de transformation de données – diagramme de bas niveau, qui permet de modéliser une tâche de transformation en spécifiant de quelle façon les données sont extraites des entrées de données, transformées par les actions et chargées dans des sorties de données. Les entrées et sorties de données sont liées aux sources d’entrée et de sortie dans le diagramme de haut niveau.
  • Diagramme de flux de contrôle de transformation – diagramme de bas niveau, qui permet de spécifier la séquence d’exécution d’une série de tâches.

L’exemple suivant montre comment les sources d’entrée et de sortie peuvent être liées à un processus de transformation à haut niveau, et comment la transformation est modélisée dans les diagrammes de niveau inférieur :

MFI

Figure 1 : Diagrammes de transformation de données et de flux de contrôle de transformation

 

 

Laisser un commentaire

Contacter nous
300 characters left