Erreur de la base de données WordPress : [Table 'wp_term_taxonomy' is marked as crashed and should be repaired]
SELECT t.*, tt.*, tr.object_id FROM wp_terms AS t INNER JOIN wp_term_taxonomy AS tt ON t.term_id = tt.term_id INNER JOIN wp_term_relationships AS tr ON tr.term_taxonomy_id = tt.term_taxonomy_id WHERE tt.taxonomy IN ('category', 'post_tag', 'post_format') AND tr.object_id IN (2256) ORDER BY t.name ASC

Types de formats natifs de PowerAMC – PowerDesigner 911

Types de formats natifs de PowerAMC

PowerAMC ??peut enregistrer un modèle dans plusieurs formats natifs

À ce titre lorsque vous sélectionnez « Enregistrer sous » pour un modèle physique les formats natifs suivants sont disponibles:

  1. (« bin ») avec une extension (« .apm », « mpa »)
  2. (« xml) avec une extension (« .apm », « mpa »)
  3. (« bin » )  avec une extension (« .mpd »)
  4. (« xml ») avec une extension (« .mpd »)
  • Le format « xml » représente les métadonnées du modèle sous la forme de texte lisible ;
  • Le format « bin » est une version compressée des données XML. C’est-à-dire que toutes les métadonnées compris dans le modèle sont toujours là quand vous ouvrez un modèle PowerAMC ??qui a été enregistré dans le format ‘bin’ ;
  • L’extension « .apm » désigne « Archived Physical Model » ;
  • L’extension « .mpa » désigne « Modèle Physique Archivé ».
On peut archiver un modèle physique de deux façons :
  1. Enregistrer manuellement en sélectionnant  « Fichier=>Enregistrer sous » , puis en sélectionnant MPD archive (bin) ou MPD archive (xml) ;
  2. Sélectionnez SGBD=>Générer la base de données, cliquez sur l’onglet Général, cochez « Archivage automatique » et cliquez sur OK.
L’archivage manuel s’applique aux modèles suivants :
  • Physique de données
  • Multidimensionnelle ;
  • Flux de données ;
  • Fluidité de l’information (Mouvement de données) ;
  • Processus Métier.

L’archivage automatique s’applique aux modèles suivants :

  • Physique de données
  • Multidimensionnelle ;
L’archivage automatique permet de conserver une image de la structure de vos objets suite à la génération. Ainsi lors de la prochaine modification à la structure de la base de données PowerAMC sera en mesure de déterminer les changements au modèle depuis la dernière génération.

En effet si vous comparez votre modèle directement avec une base de données ou un script et non pas avec un fichier d’archive, certaines différences qui concernent tout particulièrement les changements aux noms des objets peuvent être perdues, ce qui donne lieu à des instructions de suppressions/créations au lieu d’instructions de modifications. De plus les modèles archivés conservent les noms des contraintes sans faire de différence entre les noms tel que définis par l’utilisateur ou les noms des contraintes calculées.

Laisser un commentaire

Contacter nous
300 characters left