Powerd911 – Numéro #1 au Canada

PowerAMC Tips – Patterns Modèle

Un patron de modèle de données désigne des structures de données pour lesquels ont confère des caractéristiques d’affichage et d’interaction avec les autres parties du modèle. PowerAMC peut contribuer à ce processus en automatisant la configuration des objets (entités, tables, attributs, colonnes, etc.) sur la base de patron à appliquer afin d’assurer la cohérence à travers l’utilisation de modèles personnalisés. Un patron constitue donc une solution générique à un type de problème fréquemment rencontré, en décrivant et formalisant les concepts sous-jacents à cette solution.

Quiconque a utilisé PD a connaissance de l’attribut «stéréotype» qui est associés à presque tous les objets des modèles. Le stéréotype permet au modélisateur de spécifier un classement général ou un motif pour l’objet. Les stéréotypes sont définis dans la définition étendue (XEM) fichiers et peuvent être attaché aux – attributs supplémentaires, collections, méthodes, modèles, contrôle du modèle, etc. Les stéréotypes sont de nature hiérarchique, donc une généralisation est possible.

Par exemple, nous utilisons les stéréotypes colonnes pour désigner les colonnes de métadonnées avec le stéréotype « métadonnées ». D’autres stéréotypes étendent « métadonnées » comme indiqué.

Chaque objet peut avoir qu’un seul stéréotype appliqué. Par exemple, ont peut utiliser les stéréotypes pour indiquer les vues matérialisées.

Vous pouvez déterminer un ensemble de colonnes requises pour un patron. Par exemple, un « Stereotype DT » nécessite une paire de dates de création et de mise à jour. Déterminer un nommage standard. Le stéréotype « Préfixe » indique que les tables de consultation sont préfixés par « LU ». Générer des objets dépendants. Toutes nos tables de ayant le stéréotype « Vues »comprennent 2 vues supplémentaires – la vue actuelle et la vue historique. Le XEM veille à ce que ceux-ci existent et restent à jour. La configuration de toute norme peut potentiellement être remplacée par le remplacement de la configuration avec parfois spécifique au stéréotype. Le XEM peut comprend des contrôles de modèles personnalisés pour vérifier la conformité avec toutes les normes de configuration de modèle.

Fichiers d’extension (.xem) – étendent la définition standard des langages cible afin, par exemple, de spécifier un environnement de persistance ou un serveur dans un MOO. Vous pouvez créer ou attacher un ou plusieurs fichiers XEM pour un modèle (voir Fichiers d’extension).

Laisser un commentaire

Contacter nous
300 characters left