Powerd911 – Numéro #1 au Canada

Les données un actif de l’entreprise – Data Management Association (DAMA)

Données, Information, Connaissance

La donnée est la représentation des faits : Texte, chiffres, graphiques, images, son ou vidéo. Techniquement, le mot donnée viens du mot latin datum, qui signifie «un fait». Les faits sont capturés, stockés, et exprimés en données.

Une information est une données dans son contexte. Sans contexte, les données n’ont pas de sens; nous créons des informations significatives en interprétant le contexte autour des données. Ce contexte comprend:

1. Le sens, la définition, et les termes qui y sont associés ;

2. Le format dans lequel les données sont présentées ;

3. La période représentée par les données ;

4. La pertinence des données pour un usage donné.

Les données sont la matière première que nous utilisons afin d’interpréter les informations, comme le montre la figure ci-dessous. Les informations ainsi produite guide ensuite nos décisions et notre connaissance d’un événement, d’une situation.

 

Par exemple la données, représenté par le chiffre 18, en soi n’a aucune signification particulière. Par contre cette donnée sera cependant indispensable à la communication d’une information. Mais pour ce faire il conviendra de croiser cette données avec d’autres données pour qu’elle prenne un sens. Si nous précisons que cette données représente la température en degrés Celsius à Montréal le 20 juin 2015 à 13h. On peut alors évaluer l’ensemble de ces données assemblée et apprendre que la température à Montréal  le 20 juin 2015 à 13 h était de 18° C.

L’information est donc un ensemble de données intelligible, qui prend un sens. À ce sujet, il est possible de distinguer une définition objective et une définition subjective de l’information. Les définitions, officielles établit par des organismes, ou largement acceptées des termes couramment utilisés représentent une ressource précieuse afin d’établir une compréhension partagée des informations et sont de fait des définitions objective de l’information.

Pour leurs parts les métadonnées aide à établir le contexte des données, et la gestion des métadonnées contribue directement à l’amélioration de la qualité de l’information. À ce titre les définitions des données “des données sur les données” sont connu sous le nom de métadonnées.

La gestion des actifs des informations comprend la gestion des données, des informations et de ses métadonnées.

Par ailleur les informations contribuent à la connaissance. La connaissance est la compréhension, la sensibilisation, la reconnaissance d’une situation et la familiarité avec sa complexité. La connaissance ce sont des informations en perspective, intégré dans un point de vue fondé sur la reconnaissance et l’interprétation des motifs, tels que les tendances, formé avec d’autres informations et expériences. La connaissance peut également inclure des hypothèses et des théories sur les causes. Finalement la connaissance peut être explicite. Ce qu’une entreprise ou une communauté accepte comme étant vérifiable ou tacite (se trouvant dans la tête des individus). Nous gagnons en connaissances lorsque nous comprenons l’importance de l’information.

Comme les données et les informations, les connaissances sont également une ressource de l’entreprise. Les travailleurs du savoir cherchent à acquérir une expertise à partir de la compréhension de l’information, et ensuite applique cette expertise en prenant des décisions et des actions informées et conscientes.

Une organisation apprenante est celle qui cherche activement à accroître ses connaissances et la sagesse collective de ses travailleurs.

La gestion des connaissances est la discipline qui favorise l’apprentissage organisationnel et la gestion du capital intellectuel comme ressource d’entreprise. La gestion à la fois des connaissances et la gestion des données sont tributaires de données et d’informations de haute qualité. La gestion des connaissances est une discipline étroitement liée à la gestion des données.

Les données sont le fondement de l’information, de la connaissance, et, finalement, de la sagesse et des actions éclairées. Est-ce que les données sont donc la vérité ? Pas nécessairement! Les données peuvent être inexactes, incomplètes, périmées, et incomprise. Pendant des siècles, les philosophes ont demandé, “Qu’est-ce que la vérité?”, Et la réponse reste insaisissable. Sur un plan pratique, la vérité est, dans une certaine mesure, des informations de la plus haute qualité – des données qui sont disponibles, pertinentes, complètes, exactes, cohérentes, en temps opportun, utile, significative, et comprise. Les organisations qui reconnaissent la valeur des données, peuvent prendre des mesures proactives concrètes pour accroître la qualité des données et de l’information.

Laisser un commentaire